CONTACTEZ-NOUS

Vous voulez devenir membre ?

CONTACTEZ-NOUS

PROGRAMME DE DÉPISTAGE ET DE SUIVI EN LUTTE INTÉGRÉE

PRISME a mis au point des techniques de dépistage spécifiques à plusieurs cultures, en fonction des ravageurs qui s’y attaquent. Le programme de suivi et de dépistage  par culture comprend donc le tronc commun à toutes les cultures et le suivi des ravageurs spécifiques aux cultures mentionnées dans le tableau en bas de page.

TRONC COMMUN, QUELLE QUE SOIT LA CULTURE :

Visites hebdomadaires de tous les champs de la ferme, effectuées par un DÉPISTEUR formé et encadré par le conseiller (agronome et/ou technicien):

  • Suivi des stades phénologiques et observations générales sur l’état de la culture
  • Dépistage des ravageurs propres à chaque culture et suivi de l’efficacité des traitements (s’il y a lieu)
  • Rapport de dépistage, écrit et verbal, au professionnel après chaque visite (résultats des comptages / évaluations et résumé d’observations)

Appui assidu au producteur de la part du conseiller ou d’un autre professionnel (agronome-technicien) sous forme de visites hebdomadaires et/ou de communications électroniques:

  • Observations générales de la culture
  • Surveillance des ravageurs aux champs
  • Visites ponctuelles en serres, aux champs ou en entrepôt en fonction de demandes spécifiques du producteur ou de situations problématiques au niveau de la culture, de la régie ou de la post-récolte

Cartographie des champs (format 11×17″) et mise à jour des plans de ferme (possibilité d’extra non inclus – voir Cartographie)

Informations techniques concernant la phytoprotection et la régie de culture sous forme de:

  • Conseils sur les stratégies d’intervention champ par champ, basées sur les résultats de dépistage, le climat et la situation sur l’ensemble du réseau
  • Recommandations sur le choix des pesticides les mieux adaptés à la situation

Envoi occasionnel, par télécopieur ou courriel, d’un bulletin d’informations pouvant inclure:

  • Un résumé de la situation phytosanitaire sur l’ensemble du réseau
  • Des informations sur le développement des divers ravageurs, insectes ou maladies
  • Une description des stratégies d’intervention adaptées aux résultats de dépistage et aux différents problèmes rencontrés en cours de saison (ex. fertilisation en condition de pluie ou sécheresse extrême)
  • Des observations d’intérêt général (ex. comportement de certains cultivars)

Accès à des projets de recherche et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata):

  • Participation aux projets basés sur les besoins des producteurs
  • Accès privilégié aux résultats de ces recherches

Présentation de journées d’information et de diffusion technique (automne – hiver):

  • Table ronde d’échange avec différents producteurs et l’équipe du Prisme
  • Bilan de la saison par culture, par ferme et sur l’ensemble du réseau
  • Présentation des résultats de projets R&D et des essais du PRISME
  • Résumés de différents colloques, conférences tenus au Québec, au Canada et aux États-Unis

Possibilité de développer de nouveaux services adaptés, exclus du cadre régulier des services offerts, pour répondre à un besoin particulier :

  • Élaboration et application de nouvelles techniques de dépistage pour de nouveaux ravageurs à risque élevé pour la culture
  • Grille d’évaluation des produits à la récolte à l’aide de critères de base pour la commercialisation et/ou la conservation à la demande d’un groupe de producteurs

test300x3002

Prise de données des stades phénologiques

test300x3001

Dépistage des ravageurs

test300x3003

Évaluation des rendements

PROGRAMME DE SUIVI  SPÉCIFIQUE PAR CULTURE

Il est aussi possible pour PRISME d’établir un programme de dépistage pour des cultures qui ne se retrouvent pas dans le tableau.

Deux fois par semaine jusqu’à la mi-juillet , visites hebdomadaires de tous les champs de la ferme, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes et problèmes suivants :
charançon | vers gris | fonte des semis | mauvaise levée.

Une fois par semaine de la mi-juillet à début septembre, visites hebdomadaires de tous les champs de la ferme, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour la suite du dépistage en incluant entre autres les maladies et problèmes suivantes :
alternaria | brûlure bactérienne | cercospora | fendillement | fusarium

Visites ponctuelles aux champs ou en entrepôt en réponse à des situations problématiques au niveau de la culture, de la régie ou de la post-récolte


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de la carotte):

  • piégeage et suivi de la mouche de la carotte dans les champs de carottes récoltés tardivement
  • une évaluation par unité de dépistage, effectuée par un dépisteur ou un professionnel formé à cet effet
  • évaluation faite à la date la plus rapprochée possible de la date de récolte prévue par le producteur
  • évaluation de qualité portant sur les pertes par catégorie : maldies, nématodes, autres dommages d’insectes et défauts physiologiques
  • rapport verbal et écrit (données et plan de distribution) par le conseiller au producteur pour chacune des évaluations

Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation de l’efficacité de six biopesticides et pesticides à risque réduit pour le contrôle du charançon de la carotte 
Essais de différentes cultures pièges pour réduire la prolifération des nématodes dans la culture de la carotte 
Optimisation du pyrodésherbage dans la culture de la carotte en sol organique  
Essai d’efficacité et de tolérance du Presidio (fluopicolide) pour le contrôle du dépérissement racinaire (Pythium spp) dans la carotte  

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

− Visites de tous les champs de la ferme deux fois par semaine, par le dépisteur ou le conseiller, pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :

Insectes : punaise terne et pentatomide, ver gris, chenilles, pucerons, limaces, thrips, mosaïques;
Maladies : tache septorienne, cercosporéenne et bactérienne, sclérotinia, anthracnose, fusariose, jaunisse de l’Aster et autres maladies occasionnelles;
Désordres physiologiques : carence en calcium (cœur noir), carence en bore, montaison prématurée, pétiole creux, branche brune.

– Bulletins spécifiques à la culture du céleri avisant d’une situation particulière comme par exemple le comportement particulier d’un ravageur ou une période critique favorable à l’apparition de cœur noir.

– Accès à des projets de recherche et des essais (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation de nouveaux herbicides dans la carotte, le céleri, le chou chinois, la laitue et l’oignon en sols organiques (2006) 

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Deux fois par semaine, visites hebdomadaires de tous les champs de la ferme, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies ou désordres suivants, en fonction de leur période d’apparition :

INSECTES : pucerons | fausse-teigne des crucifères, piéride et fausse arpenteuse | mouche du chou, des semis et mini-mouche (Ephydridae) | altises | punaise terne | ver gris | autres ravageurs occasionnels.

MALADIES : rhyzoctonie | pythium | mildiou | alternaria | hernie des crucifères | nervation noire | tache bactérienne | virus | pourriture et autres maladies occasionnelles.

DÉSORDRES PHYSIOLOGIQUES : carence en calcium (brûlure de la pointe) | carence en bore | carence en magnésium | taches noires (black speck) | coup de soleil | montée à la graine.


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage des crucifères):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (Alternaria brassicicola et Alternaria brassicae)
  • cartographie quantitative des spores de Plasmodiophora brassicae retrouvées dans le sol (Hernie des crucifères)

Bulletins spécifiques aux cultures de la famille des crucifères avisant d’une situation particulière sur l’ensemble du réseau, comme par exemple le comportement inattendu d’un ravageur, des captures de mouches du chou particulièrement élevées ou une période critique favorable à la brûlure de la pointe.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation de « plantes pièges » dans le contrôle de la mouche du chou dans le radis (2015)
Évaluation de l’efficacité de plantes pièges pour lutter contre la hernie des crucifères dans le chou chinois en terre noire (2013)
Suivi des concentrations aériennes de spores d’Alternaria sp. en production de crucifères (2014)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme deux fois par semaine, par le dépisteur ou le conseiller, pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :


INSECTES : mouche du chou| altises | cécidomyie du chou fleur | fausse-teigne des crucifères | piéride du chou | fausse-arpenteuse | thrips et autres insectes occcasionnels.

MALADIES : hernie des crucifères | alternaria (points noirs) | tache bactérienne | nervation noires et autres maladies occasionnelles.

DÉSORDRES PHYSIOLOGIQUES : carence en calcium, en bore, en molybdène, et autres désordres occasionnels. 


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage des crucifères):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (Alternaria brassicicola et Alternaria brassicae)
  • cartographie quantitative des spores de Plasmodiophora brassicae retrouvées dans le sol (Hernie des crucifères)

Bulletins spécifiques aux cultures de la famille des crucifères avisant d’une situation particulière sur l’ensemble du réseau, comme par exemple le comportement particulier d’un ravageur, la première envolée de Cécidomyie ou une période critique favorable à la brûlure de la pointe.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation de « plantes pièges » dans le contrôle de la mouche du chou dans le radis (2015)
Évaluation de l’utilisation de capteurs de spores comme outil de suivi de l’Alternaria dans les crucifères (2014)
Modèle prévisionnel du développement de la cécidomyie du chou-fleur (Contarinia nasturtii) (2011) 

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
punaise terne et pentatomide, anthonome du fraisier, thrips, tétranyques, tarsonèmes et drosophiles à ailes tachetées;
Maladies :
moisissure grise, tache commune, tache angulaire, blanc et anthracnose;
Désordres physiologiques  : carence en calcium et autres
Autres problèmes occasionnels  : stèle rouge, pourriture noire des racines, virus

Une Visite de tous les champs à l’automne.


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de la fraise):

  • suivi des implantations

Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Déploiement d’un dispositif de surveillance de la résistance de Botrytis cinerea aux fongicides dans les cultures de fraises, framboises et vignes (2014)
Essai de différentes régies herbicides contre le sénéçon vulgaire dans une fraisière en production (2014)
Évaluation de l’efficacité de cinq biopesticides contre Botrytis cinerea dans la fraise (2015)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
punaise terne et pentatomide, anthonome du fraisier, tétranyques, byture, scarabées, anneleur du framboisier et drosophiles à ailes tachetées;
Maladies : moisissure grise, anthracnose, blanc, feu bactérien, rouille et phytophtora;
Désordres physiologiques  


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de la framboise):

  • piégeage et dénombrement de la drosophile à ailes tachetées.

Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation d’insecticides biologiques et d’insecticides à faible risque pour lutter contre la drosophile à ailes tachetées dans la culture de la framboise d’automne (2016)
Évaluation du potentiel des capteurs de spores pour la gestion de Botrytis cinerea dans la culture de la framboise (2014) 

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
pucerons (avec emphase sur puceron de la laitue), punaise terne et brune, ver gris, fausse-arpenteuse, cicadelle et autres ravageurs occasionnels;
Maladies :
mildiou, tache bactérienne, moisissure grise, pythium, sclérotinia, rhizoctonie et autres maladies occasionnelles;
Désordres physiologiques : 
brûlure de la pointe (calcium), nervation brune, montée à la graine.


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de la laitue):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (botrytis, mildiou).

Bulletins spécifiques à la culture de laitue avisant d’une situation particulière comme par exemple le comportement particulier d’un ravageur, la première envolée de Nasonovia (puceron de la laitue) ou une période critique favorable à la brûlure de la pointe.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Rationnaliser la fertilisation azotée dans la laitue en se basant sur la concentration en nitrate dans la sève et le sol (2011)
Diversité temporelle des espèces de Pythium spp. et diagnostic différentiel en production de laitue en sol organique (2012)
Détection de Xanthomonas campestris pv. vitians dans la semence et la laitue (2012) 
Évaluation de l’effet des biofumigants sur l’incidence du Sclérotinia et de la Rhizoctonie dans la culture de laitue en terre noire. (2014)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes : 
pyrale du maïs, puceron du maïs, légionnaire d’automne, ver de l’épi, altises, chrysomèles du maïs, altises et autres ravageurs occasionnels;
Maladies : rouille et autres maladies occasionnelles.
Désordres physiologiques

Transfert d’informations techniques concernant la phytoprotection basée sur le suivi biologique des populations de pyrales, les captures de papillons et les comptages de masses d’œufs sur les sites de ponte de PRISME en Montérégie


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage du maïs sucré):

  • Installation de trichocartes;
  • Visites supplémentaires si besoins particuliers ou situations problématiques.

Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation du potentiel de la technique du « topping » ou taille des croix dans les champs de maïs sucré pour contrôler la pyrale du maïs et les pucerons (2007) 

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
mouche de l’oignon, ver gris, thrips;
Maladies :
brûlure de la feuille (botrytis), mildiou, charbon, pourriture blanche sclérotique, pourriture basale fusarienne, pourritures bactériennes.
Évaluation supplémentaire du dépisteur  :
EN FIN DE SAISON (lorsque les oignons sont en andains : Une évaluation de qualité pour chacun des champs et chacune des variétés
a) calibrage des oignons
b) pertes par catégorie (maladies, dommages d’insectes, défauts physiologiques)


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de l’oignon):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (botrytis, mildiou).

Bulletins spécifiques avisant d’une situation particulière concernant le comportement d’un ravageur, les conditions favorables à la dispersion du mildiou ou des thrips par exemple.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Essais de différentes espèces de « couvre-sols » en fin de saison et évaluation de leur impact sur l’oignon en sol organique (2010)  
Optimisation de la stratégie de lâchers inondatifs d’insectes stériles pour le contrôle biologique de la mouche de l’oignon (Delia antiqua) (2012)
Suivi des populations de thrips dans l’oignon et révision de la méthode d’échantillonnage (2015)
Évaluation de l’efficacité de biopesticides et pesticides à risque réduit pour le contrôle de la mouche des semis, Delia platura, dans l’oignon jaune (2016) 

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
mouche de l’oignon, ver gris, thrips, mineuses;
Maladies:botrytis, pourriture blanche, fusarium, mildiou, pourriture bactérienne;
Désordres physiologiques : montaison prématurée, carence en calcium, en bore, en magnésium et en manganèse.


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de l’oignon vert):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (botrytis, mildiou…)
  • piégeage et suivi de la teigne du poireau

 


Bulletins spécifiques à la culture de l’oignon vert avisant d’une situation particulière comme par exemple le comportement particulier d’un ravageur ou l’apparition du mildiou dans une zone donnée.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Utilisation d’une variété d’oignons en culture piège dans le but de réduire les dommages dus à la mouche de l’oignon dans les oignons cultivés et le nombre de traitements  (2012)
Optimiser l’efficacité des traitements insecticides contre le thrips dans la culture de l’oignon vert (2009)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, une fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
puceron, pyrale, punaise terne et autres ravageurs occasionnels;
Maladies : moisissure grise, Sclerotinia, tache bactérienne (Xanthomonas), Pseudomonas sp.et autres maladies occasionnelles;
Désordres physiologiques : pourriture apicale, insolation, virus.

Possibilité de visites supplémentaires si besoins particuliers ou situations problématiques.

Transfert d’informations techniques concernant la phytoprotection basée sur le suivi biologique des populations de pyrales, les captures de papillons et les comptages de masses d’œufs sur les sites de ponte de PRISME en Montérégie


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

– Évaluation et adaptation des techniques de dépistage du puceron utilisées aux États-Unis pour des cultures de piments (1995)
Dépistage et écologie des pucerons ravageurs des cultures maraîchères et de leurs parasitoïdes: Rapport final (Mars 2000)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

À partir de 25% de levée, visites de tous les champs de la ferme deux fois par semaine, par le dépisteur ou le conseiller, pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
altises, ver gris, doryphore, cicadelle et autres ravageurs occasionnels;
Maladies : rhizoctonie, alternaria, mildiou, pourriture blanche et autres maladies occasionnelles;
Désordres physiologiques

Évaluation de fin de saison : une évaluation, pour chacun des champs et des cultivars, effectuée peu avant la date de récolte prévue par le producteur :
a) calibre
b) perte par catégorie : maladies, dommages d’insectes, défauts physiologiques


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage de la pomme de terre):

  • Avant la levée, visites une fois par semaine jusqu’à la levée des plants à 25% pour le suivi de l’évolution des plantons (semences) : pourriture, gale, présence de germes, rhizoctonie, dégâts d’insectes, blessures mécaniques

Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Méthodologie de dénombrement de conidies d’Helminthosporium solani en entrepôt de pommes de terre (2013) 
Développement d’une méthode de détection précoce et préventive des pathogènes à inoculum aérien de la pomme de terre (2014)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, deux fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes : 
mouche du chou ou des semis, altises, thrips, pucerons, ver gris, chenilles et autres insectes occasionnels;
Maladies : mildiou, rhizoctonie, hernie des crucifères, maladies bactériennes à pseudomonas et autres maladies occasionnelles;
Désordres physiologiques : carence en calcium, en bore, en molybdène et autres désordres occasionnels.


Suivi optionnel (non inclus dans le tarif de base du dépistage des crucifères):

  • suivi des captures de spores des maladies à dispersion aérienne (Alternaria brassicicola et Alternaria brassicae).
  • cartographie quantitative des spores de Plasmodiophora brassicae (Hernie des crucifères).

Bulletins spécifiques aux cultures de la famille des crucifères avisant d’une situation particulière comme par exemple le comportement particulier d’un ravageur, la première envolée de Cécidomyie ou une période critique favorable à la brûlure de la pointe.


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

Évaluation de différentes espèces de crucifères pour leur potentiel d’utilisation comme plantes pièges pour le contrôle de la mouche du chou (Delia radicum) dans le radis (2015)  
Évaluation de l’efficacité de différents modes d’application du Delegate (spinétorame) pour lutter contre la mouche du chou dans le radis (2010)

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

Visites de tous les champs de la ferme, une fois par semaine, effectuées par le dépisteur ou le conseiller pour le dépistage des insectes, maladies et problèmes suivants :
Insectes :
punaise terne, puceron, doryphore, altise et autres ravageurs occasionnels;
Maladies:moucheture, chancre, tache septorienne, tache alternarienne et mildiou;
Désordres physiologiques : pourriture apicale, insolation, virus.

Possibilité de visites supplémentaires si besoins particuliers ou situations problématique (par exemple le comportement particulier d’un ravageur ou lors d’une période critique favorable à l’apparition du mildiou).


Accès à des projets de recherches et des essais techniques (via Compagnie de Recherche Phytodata) tels :

– Évaluation du diméthoate et de la cyperméthrine pour le contrôle de la punaise terne, Lygus lineolaris, sur le céleri – 1995

Cliquez ici pour voir nos fiches techniques

CONTACTEZ-NOUS

Vous voulez devenir utilisateur ?

CONTACTEZ-NOUS